mardi 31 août 2021

Les Métamorphoses en azulejos

Continuons, si vous le voulez bien, notre tour d'Europe ovidien en faisant halte au Portugal. Car Ovide y a été en grande estime, et les murs de bien des palais se sont ornés, aux XVIIe et XVIIIe siècles, d'azulejos inspirés des Métamorphoses.

 Neptune poursuivant Coronis

Comment cela était-il possible, me direz-vous, puisque les censeurs de l'Inquisition veillaient à ce que des textes traitant des amours profanes ne circulent pas au Portugal ?

Vous trouverez la réponse à cette pertinente question dans le bel article d'Ana Paula Rebelo Correia, paru dans le n° 29 de la revue Anabases, désormais accessible sur Internet. 

https://journals.openedition.org/anabases/9232?fbclid=IwAR0rkwCq8tarwmJ_TbzATLPz3Kg0a3rZVOotrqj96QsIjRUaPmlKu8iMb9Y

Bonne lecture - et bonne rentrée !

dimanche 29 août 2021

Léandre et Héro

Connaissez-vous la tragique histoire de Léandre et Héro ? Alors que Léandre traversait à la nage l'Hellespont - les Dardanelles - pour rejoindre, de l'autre côté du détroit, celle qu'il aimait, Héro, il fut surpris par la tempête et seul son cadavre atteignit le rivage. Désespérée, Héro se jeta de la tour où elle guettait son amant et le rejoignit dans la mort.

 


Ovide y consacre deux Héroïdes (18 et 19) et, après lui, bien des poètes et des artistes s'en inspireront.

Aujourd'hui, je voudrais vous faire connaître le travail que Marie Platon, une excellente amie d'Ovide, consacre à Alde Manuce (1449-1515), un imprimeur italien qui s'est intéressé de très près à cette légende.

Sous quelles formes ?

Cliquez, et vous saurez...

https://imago.langues-anciennes.be/superieur/classiques-illustres/musee-a-la-renaissance/



jeudi 26 août 2021

Ovide au Moyen Age

Nous connaissons le regain d'intérêt que suscite la réception d'Ovide au Moyen Age. Eh bien voici une publication qui nous en apprendra long sur le sujet. Il s'agit du n ° 41 des Cahiers de recherches médiévales et humanistes, publié par les Classiques Garnier sous la direction d'Irene Salvo Garcia et de Marylène Possamaï-Pérez, et consacré à "Ovide dans la Romania médiévale".

 

 

 

J'attire en particulier votre attention sur l'article d'Amalia Desbrest, grande amie d'Ovide et jeune chercheuse, qui travaille actuellement sur la première traduction en castillan des Héroïdes. En voici la première page :

LA PREMIÈRE TRADUCTION COMPLÈTE
EN CASTILLAN DES HÉROÏDES D’OVIDE,
ms. 5-5-16 de la Bibliothèque Colombine de Séville


Les Héroïdes, ou Heroidum Epistolae d’Ovide sont un recueil de vingt-
et-une lettres de grandes héroïnes gréco-latines adressées à celui qu’elles
aiment, à l’exception de trois d’entre elles qui sont écrites par les amants
et adressées aux héroïnes (lettres de Pâris, Léandre et Acontius). Le ton
est pathétique et la vraisemblance de la situation d’énonciation peut
parfois être questionnée. En effet, Ariane écrit à Thésée alors qu’elle se
trouve sur une île déserte et qu’elle ignore où se trouve l’amant qui l’a
abandonnée, Déjanire s’adresse à Hercule, son époux, alors que celui-ci
est déjà mort... On pourrait dire que, plus que des lettres, ce sont des
« monologues de détresse et de complaintes » écrits sous forme épisto-
laire (1). Cependant, c’est bien l’amour qui est le dénominateur commun
de toutes ces lettres (2). Moins connues que les célèbres Métamorphoses,
les Héroïdes n’en restent pas moins une œuvre littéraire remarquable. L’intérêt porté aux Héroïdes d’Ovide n’est en rien nouveau puisque dès
le Moyen Âge, et en particulier à partir de cette période que Ludwig
Traube appelle l’aetas ovidiana (3), on constate partout en Europe un inté-
rêt croissant pour Ovide et ses œuvres : les Héroïdes n’échappent pas à
cette vague d’intérêt. Au cours de l’aetas ovidiana, qui dure du XIIe au XIIIe siècle, on se remet à lire et étudier Ovide, qui avait eu tendance à
disparaître du champ des études (4).

 
1 Ovide, Héroïdes, éd. H. Bornecque et D. Porte, trad. M. Prévost, Paris, Les Belles Lettres,
1991, p. XI.
2 Ovidio, Heroidas, éd. F. Moya del Baño, Madrid, Consejo Superior de Investigaciones
Científicas, 1986.
3 L. Traube, Vorlesungen und Abhandlungen. Vol. 2. Einleitung in die lateinische Philologie des
Mittelalters, Munich, 1911, p. 113.
4 L. D. Reynolds, N.G. Wilson, D’Homère à Érasme : la transmission des classiques grecs et
latins
, Paris, Éditions du Centre national de la recherche scientifique, 1984, p. 59.

                              

Et voici le sommaire complet du numéro. 

Faites votre choix (il est possible d'acheter isolément des articles sur internet) et bonne lecture !

                             

Sommaire

OVIDE DANS LA ROMANIA MÉDIÉVALE /
OVID IN MEDIEVAL ROMANIA

SOUS LA DIRECTION D / EDITED BY
IRENE SALVO GARCÍA ET MARYLÈNE POSSAMAÏ-PÉREZ

Irene Salvo García et Marylène Possamaï-Pérez

Introduction / Introduction   13

Lisa Ciccone

Lallégorie entre veritas et fictio dans un commentaire médiéval
aux Métamorphoses dOvide (ms. Vat. Lat. 1479) /
The allegory between veritas and fictio in a medieval commentary
on Ovid
s Metamorphoses (ms. Vat. Lat. 1479)   21

Marylène Possamaï-Pérez et Irene Salvo García

Les traductions médiévales des Métamorphoses dOvide.
Le lexique de la magie (Mét., VII, v. 159-293) /
Medieval translations of Ovids Metamorphoses.
The lexicon of magic (
Met., VII, v. 159–293)   45

Magali Romaggi

Les multiples sources dinspiration de lOvide moralisé /
The multiple sources of inspiration for
Ovide moralisé   67

Marek Thue Kretschmer

Quelques observations sur lOvidius moralizatus de Pierre Bersuire /
Some observations on Pierre Bersuires Ovidius moralizatus   83

Prunelle Deleville

« Tuit voir ne sont pas bon a dire ». Ovide et parole
proverbiale en langue vernaculaire / “Tuit voir ne sont pas
bon a dire”. Ovid and proverbial speech in the vernacular
   103

Federico Rossi

Ovide chez Dante. Mémoire et réécriture du mythe /
Ovid in Dante. Memory and rewriting myth   117

Elisa Guadagnini

Les volgarizzamenti des « métamorphoses » ovidiennes.
Notes sur les traductions italiennes dArrigo Simintendi
et Giovanni Bonsignori / The volgarizzamenti of the Ovidian “metamorphoses”. Notes on the Italian translations
by Arrigo Simintendi and Giovanni Bonsignori
   145

Amalia Desbrest

La première traduction complète en castillan des Héroïdes
dOvide, ms. 5-5-16 de la Bibliothèque Colombine de Séville /
The first complete Castilian translation of Ovids Heroides,
ms. 5–5–16 from the Biblioteca Colombina in Seville
   157

mercredi 4 août 2021

Espagne et Italie...

Vous voulez profiter des vacances pour vous plonger dans des lectures ovidiennes ? Voici deux titres que me suggère Paul, un grand ami d'Ovide.

Le premier nous vient d'Espagne - mais les communications sont en différentes langues :

Vivam!estudios sobre la obra de Ovidio

Studies on Ovid's Poetry

Resumen

  • El presente volumen es el resultado del Simposio de Estudios Ovidianos / Symposium on Ovidian Studies, Viuam!, organizado en 2017 en la Universidad de Huelva por el Grupo de Investigación Nicolaus Heinsius de dicha Universidad y el Grupo de Investigación Literatura Latina y Mitología Clásica de la Universidad de Murcia. En él doce especialistas de reconocido prestigio internacional abordaron el estado actual de los estudios ovidianos en cada uno de los ámbitos de su competencia, ámbitos que en general tienen que ver con los distintos apartados de la producción poética de Ovidio, pero que también trataron aspectos transversales como la transmisión y establecimiento del texto, el tratamiento del mito o la pervivencia literaria a través de los siglos, con el objetivo de poner en común los logros, dificultades y perspectivas a medio y largo plazo que se abren para los investigadores de la obra ovidiana. El volumen aspira a ser un referente de élite entre las conmemoraciones del Bimilenario de la muerte de Ovidio.

Otros catálogos

mercredi 14 juillet 2021

Ovide en France du Moyen Âge à nos jours

Vous voulez tout savoir, ou presque, sur la réception d'Ovide en France depuis le Moyen Age ? Eh bien lisez les actes du colloque international "Ovide en France", qui sest déroulé à Rome les 30 novembre et 1er décembre 2017. Ils viennent de paraître aux éditions Classiques Garnier sous la direction de Stefania Cerrito et de Marylène  Possamaï-Pérez, deux très bonnes amies d'Ovide.


"Consacré à la réception de l’œuvre ovidienne, ce recueil est une importante contribution à la connaissance des formes qu’elle prit en France au cours des siècles : on y lit des études sur les traductions et leur vocabulaire, sur les commentaires, sur les traces d’Ovide dans des œuvres très variées."

Pour plus de détails, cliquez sur le lien suivant :

https://classiques-garnier.com/ovide-en-france-du-moyen-age-a-nos-jours-etudes-pour-celebrer-le-bimillenaire-de-sa-mort.html 

Vous y trouverez, entre autres, la table des matières et le résumé des différentes communications. Et vous pourrez commander l'ouvrage ou acheter, pour quelques euros, tel ou tel article en version numérique.

De quoi occuper avec profit les journées pluvieuses de notre été...

dimanche 4 juillet 2021

Dafne in lauro

Johann Joseph Fux (1660-1741) fut maître de chapelle à la cour impériale de Vienne pendant quarante ans. Il est l'auteur de dix-neuf opéras et son Dafne in lauro est depuis peu disponible en CD.


"Présenté le 1er octobre 1714 pour célébrer l’anniversaire de l’empereur Charles VI, Dafne in lauro se distingue par ses nombreuses références à la chasse dans l’Ouverture et les airs de Diane, et à travers les nombreuses pièces de danse "représentatives", caractéristiques du style français, comme les menuets, les gigues et les bourrées. Le point culminant de ce programme est l’air poignant de Daphné accompagnée par une viole de gambe qui, comme le chalumeau et la flûte traversière, enrichit la palette sonore de cette partition."

N'est-ce pas une belle opportunité pour  une soirée de vacances ?...

dimanche 13 juin 2021

La Naissance de Vénus

Certes, l'oeuvre dont je vais vous parler n'est pas directement inspirée d'Ovide. Mais j'espère que vous ne m'en voudrez pas de vous signaler la parution d'un CD de Christophe Rousset et des Talens lyriques consacré au Ballet royal de la Naissance de Vénus.


La partition a été composée par Jean-Baptiste Lully et le ballet créé le 26 janvier 1665 au Palais Royal. En voici quelques extraits...

https://www.youtube.com/watch?v=fEaXCEBCF3w

https://www.youtube.com/watch?v=fEaXCEBCF3w

https://www.youtube.com/watch?v=RAmOJQhjtcU

Bonne écoute !

mercredi 26 mai 2021

Il est à vendre !...

Voici un scoop, chères et chers amis d'Ovide, qui n'aura pas son pareil avant longtemps : le château de Piquecos est à vendre...
- Heureux de l'apprendre ! Mais en quoi le château de Piquecos pourrait-il donc nous intéresser ?
- Ce qui pourrait nous intéresser n'est certes pas ses vingt-deux pièces, ses huit hectares de bois et son châtelet en ruine... Non... Le véritable trésor du château est ailleurs...
Mais dites-moi... Auriez-vous la mémoire si oublieuse que vous ne vous souveniez pas de ce que je vous en disais naguère ? Très exactement le 23 juin 2019 ?...

                              

Connaissez-vous le château de Piquecos ?
Le voici, fièrement dressé sur son promontoire et regardant, du haut de ses quatre tours d'angle et de ses six siècles, les collines vallonnées du Tarn-et-Garonne...


Il accueillit des hôtes royaux : Louis XI, Henri de Navarre, François Ier, Louis XIII. Mais si je vous le présente aujourd'hui, c'est parce qu'il abrite quelques magnifiques peintures inspirées par l'oeuvre du royal poète qui nous est cher...

Ces peintures, qui datent du XVIIe s., ornaient primitivement le plafond et les murs du Cabinet de l'Amour. En voici le plafond...


Au centre, vous avez reconnu un grand classique du genre...


Le jugement de Pâris... Le bonnet phrygien du berger, le caducée d'Hermès et le casque d'Athéna ne laissent aucun doute - la pomme est moins visible...
Autour, quelques allégories, que vous aurez le plaisir d'identifier lorsque vous irez sur place...

Je vous ai aussi parlé des murs, ornés de panneaux peints. Neuf d'entre eux se retrouvèrent, au XVIIIe s., au plafond du Cabinet de l'Amour, qui avait alors été agrandi.
Le tout fait, certes, un peu fouillis ; c'est qu'il fallait positionner sur un plafond des lambris qui avaient été conçus pour orner un mur. La tâche n'était pas simple... Mais ne boudons pas notre plaisir de retrouver tout là-haut Aphrodite et Eros...


ou L'enlèvement d'Europe...


Et comme il restait encore seize panneaux - mais si ! -, ils furent installés au plafond d'une chambre contiguë au Cabinet...
On y découvre, parmi de nouvelles allégories, une Danaé séduite, une Chasse de Méléagre et un superbe Pyrame et Thisbé : l'épée, les mûres, la lionne, le foulard, rien n'y manque...


A vous d'identifier le reste et de proposer à l'occasion votre interprétation - car toutes les identifications proposées ne sont pas également convaincantes...
Il ne vous reste plus qu'à vous mettre en route pour le Tarn-et-Garonne, non sans avoir pris contact avec la maîtresse de céans, Marie Viguier, qui se fera un plaisir de vous faire découvrir les trésors picturaux et architecturaux de son château.

Bonne balade !...

                              

Voilà que ça vous revient, n'est-ce pas ?...
- Oui... Mais où voulez-vous en venir ?
- Eh bien, je n'irai pas par quatre chemins : achetons-le !
- L'acheter ? Mais pour en faire quoi ?
- Pour en faire le centre d'un foyer ovidien qui rayonnerait de tout son éclat intellectuel, artistique, culturel... jusqu'aux limites du monde connu !...
- Et qui est ce "nous" ? 
- Nous les amis d'Ovide, bien sûr !... Je crois que nous sommes des dizaines, des centaines, des milliers à partager un goût parfois immodéré, une véritable passion pour l'auteur des Métamorphoses...
- Et avec quel argent ?
- L'argent, l'argent... Il ne coûte après tout que 880 000 euros, et le prix est sûrement négociable. 880 000 divisé par des milliers d'amis, vous voyez que ça fait assez peu pour chacun...
- Ma foi... Vu sous cet angle, le projet semble moins déraisonnable qu'il n'y paraît au premier abord. Et pouvons-nous en savoir davantage sur le bien ?
- Sans problème ! Cliquez et vous verrez...
Alors... On y va ?...


jeudi 13 mai 2021

Journée d’études : Réceptions plurielles des Héroïdes d’Ovide

On n'en parle pas assez, me semble-t-il. Et pourtant, elles ne manquent pas d'intérêt, les Héroïdes...
Ni, d'ailleurs, la journée d'études qu'Isabelle Jouteur et Anne Debrosse leur consacrent - ou plutôt, consacrent à leur réception.
Voyez plutôt...
                              
 
Journée d’études : Réceptions plurielles des Héroïdes d’Ovide.

Porteuses du projet : Isabelle Jouteur et Anne Debrosse
Calendrier : 20 mai 2021

Programme

10h : Accueil des participants et introduction à la journée.

10h15: Sylvie Laigneau-Fontaine : « D’autres Héroïdes : les Epistulae Heroides de l’Ecossais Mark
Alexander Boyd (1592) ».

Discussion

10h45 : Maurizio Busca : « Les Héroïdes sur la scène française au 17e siècle : le cas de l’Ariane ravie
d’Alexandre Hardy ».

Discussion

11h15 : Océane Puche : « Les infidélités de Marie-Jeanne L'Héritier au service de l'esprit ovidien dans
Les Épîtres héroïques traduites en vers François ».

Discussion et bilan de la matinée

Pause déjeuner

14h00 : Stéphanie Loubère : « "Manier tous les crayons" : du tissage générique dans les Héroïdes des
Lumières ».

Discussion

14h30 : Eléonora Tola : « Stylistique de la réception de l’Héroïde XV : narrataires, lecteurs et public ».

Discussion

15h : Hélène Vial : « Ovide lecteur des Héroïdes ».

15h30 : Discussion et bilan de la journée.

Pour le public : lien de connexion : https://univ-poitiers.webex.com/meet/isabelle.jouteur

Université de Poitiers - UFR Lettres et Langues - Laboratoire FoReLLIS
Maison des Sciences de l'Homme et de la Société
Bâtiment A5- 5, Rue Théodore LEFEBVRE - TSA 21103
86073 POITIERS CEDEX 9
Tél . : 33 (0)5 49 45 46 51 / 46 58 

Ariane abandonnée par Thésée
© Jean-Luc Ramond
www.ramond-photo.odiapo.com
 

 

 

lundi 10 mai 2021

Ovide à l'écran


Certes, le cinéma n'existait pas du temps d'Ovide. Mais cela n'a pas empêché notre poète favori d'influencer le cinéma...

Vous ne me croyez pas ?

Dans ce cas, précipitez-vous sur le récent ouvrage de Martin M. Winkler, dont voici la présentation - in english... Merci à Patrick, un ami d'ovide, de me l'avoir signalé.


 

This book presents the first systematic appreciation of Ovid's extensive influence on, and affinity with, modern visual culture. Some topics are directly related to Ovid; others exhibit features, characters, or themes analogous to those in his works. The book demonstrates the wide-ranging ramifications that Ovidian archetypes, especially from the Metamorphoses, have provoked in a modern artistic medium that did not exist in Ovid's time. It ranges from the earliest days of film history (Georges Méliès's discovery of screen metamorphosis) and theory (Gabriele D'Annunzio's fascination with the metamorphosis of Daphne; Sergei Eisenstein's concept of film sense) through silent films, classic sound films, commercial cinema, art-house and independent films to modernism and the C.G.I. era. Films by well-known directors, including Ingmar Bergman, Walerian Borowczyk, Jean Cocteau, Alfred Hitchcock, Stanley Kubrick, Fritz Lang, Max Ophüls, Alain Resnais, and various others, are analyzed in detail.

 
Vous pouvez lire le compte rendu que James J. Clauss, de l'université de Washington, fait du livre en suivant le lien :
et même accéder à la sa table des matière :
 
Enjoy your reading !...
 

 

 

samedi 1 mai 2021

La métamorphose humain/insecte

Bien sûr, les Métamorphoses vous passionnent tous. Mais peut-être la métamorphose ne vous déplaît-elle pas, en particulier la métamorphose humain/insecte...

Si c'est le cas, précipitez-vous le mercredi 5 et le jeudi 6 mai prochains à l'université de Clermont Auvergne, 4 rue Ledru à Clermont-Ferrand : Hélène Vial - que connaissent bien tous les amateurs d'Ovide - y organise une journée d'étude :

 

 En voici le programme :


Et si, pour une raison ou pour une autre, vous ne pouvez pas faire le déplacement, voici le lien qui vous permettra de suivre les conférences en direct :

http://tinyurl.com/p22d7ktj

PS : La conférence d'Hélène Vial sur Ovide, c'est le mercredi à 14h15 😉...


samedi 10 avril 2021

Comment faire tout un plat d'Ovide ?

Je cède aujourd'hui la plume, ou plutôt le clavier, à Marie, une très grande amie d'Ovide, qui me fournit le tire de cet article, et attire mon attention - et la vôtre... - sur un céramiste italien de très grand talent, Francesco Xanto Avelli (1487-1542).

Si vous voulez en savoir plus sur sa vie, cliquez sur ce lien :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Francesco_Xanto_Avelli

Si vous voulez en savoir plus sur son oeuvre, cliquez sur ce lien : 

https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Francesco_Xanto_Avelli

Ou mieux encore, visitez ce site :

https://artsandculture.google.com/entity/francesco-xanto-avelli/m026024m?hl=fr

Voici, entre autres, ce que vous y découvrirez :

Céphale et Procris



Léandre et Héro
 

Jupiter et Sémélé

J'ai personnellement été bien surpris par la façon dont Francesco traite les métamorphoses en arbre : Daphné, les Héliades...

Vous êtes curieux de les découvrir ? Je ne vous retiens donc pas davantage...




lundi 15 mars 2021

IMAGO, Lire du latin illustré

En voilà un beau site ! Il a pour nom "IMAGO - Lire du latin illustré", formule qui peut lui tenir lieu de programme. Merci à Marie, une grande amie d'Ovide, de me l'avoir fait découvrir.

Il a été créé à l'initiative d'Anne-Hélène Klinger-Dollé, maître de conférences en langue et littérature latines à l'université Toulouse - Jean Jaurès, et il se fixe l'objectif suivant : 

"Ce projet est né de la rencontre entre des enseignants-chercheurs latinistes du supérieur, des spécialistes de didactique des langues anciennes et des enseignants du secondaire. Nous avons voulu allier nos compétences pour aider les latinistes en cours d’apprentissage d’aujourd’hui. Notre souhait est de leur faire expérimenter qu’en apprenant le latin, ils peuvent avoir accès à une culture riche de plusieurs siècles, qui nourrit encore nos yeux, notre imaginaire et notre intelligence !"

Vous êtes déjà curieux de le parcourir ? Voici...

https://imago.langues-anciennes.be/ 

Et Ovide, allez-vous me dire ? Eh bien, comme vous vous en doutez, il n'est pas absent de l'horizon des concepteurs du site. En voici la preuve :

https://imago.langues-anciennes.be/secondaire/litterature/amours-et-metamorphoses/

 Jean-Étienne Liotard, Apollon et Daphné d'après le groupe antique de la Villa Borghèse, 1736, Rijksmuseum Amsterdam

Et si vous souhaitez aller plus loin, voici le lien, fourni par IMAGO, qui donne accès à la conférence de John Scheid, professeur au Collège de France, intitulée « La métamorphose dans l’antiquité gréco-romaine. Autour des Métamorphoses d’Ovide. » : https://www.college-de-france.fr/site/colloque-2011/symposium-2011-10-14-14h45.htm

Bonne lecture, bon visionnage !...